Imprimer cette page

RNGE

 

Référentiel Géographique National à Grande Echelle (RNGE)

 

 

De nos jours, l’information géographique est devenue l’un des enjeux du développement socio-économique moderne et contribue aux différents domaines ; tels que le développement durable et l’aménagement du territoire. Malgré l’importance et le rôle central qu’elle occupe dans la vie quotidienne et l’apport qu’elle présente dans différents domaines, en Tunisie, l’information géographique n’a pas eu la place qu’elle devrait occuper.

 

Conscient de cette situation, des actions visant à unifier les efforts et à réorganiser le secteur de la géomatique ont été concrétisées par la parution de la loi N° 24 du 11 mai 2009, désignant le Centre National de la Cartographie et de la Télédétection comme acteur national principal dans ce domaine.

 

Suite à cette action, le CNCT a initié une analyse de l’état de l’art, qui a fait ressortir différentes défaillances dont l’hétérogénéité des données géographiques, la non-adoption des normes et des standards, l’absence de catalogage des données, l’absence de textes de lois et de décrets règlementant le secteur.

 

A l’issu de ce constat, le CNCT a décidé de mettre en place un Référentiel Géographique National à Grande Echelle (RNGE) pour tous les utilisateurs publics et privés.


La création d’un tel projet doit appliquer une stratégie qui s’appuie sur une gestion globale et efficace du secteur de la géomatique devant impliquer tous les intervenants concernés des secteurs public et privé afin de mettre en œuvre une infrastructure appropriée d’information géographique et de tirer le maximum d’avantages.

 

L’analyse de l’ensemble des besoins collectés en informations géographiques auprès des services concernés les classe en deux volets :

 

• Des besoins communs à tous les utilisateurs.

• Des besoins spécifiques qui répondent à un référentiel thématique en vue de les utiliser pour des applications métiers.

 

L’idée du CNCT converge vers la mise en place d’un Référentiel géographique National à Grande Échelle (RNGE), dont le contenu doit répondre aux besoins communs de la majorité des intervenants, plutôt à l’intersection des besoins signalés qu’à leur union.

 

Le Référentiel géographique National à Grande Échelle (RNGE) présente une infrastructure nationale géographique numérique composée de quatre composantes : topographique (BD TOPO ©), orthophotographique (BD ORTHO ©), adresse (BD ADRESSE ©) et parcellaire (BD PARCELLAIRE ©), couvrant toute la Tunisie, avec une précision décimétrique.

 

Composante du RNGE Produits commercialisés

 

Composante du RNGE Produits commercialisés
Image BD Ortho ©
Topographique BD Topo ©
Adresse BD Adresse ©
Parcellaire BD Parcellaire ©

 

De nombreux enjeux entourent la notion du RNGE:


 Un enjeu d’échanges : « participer au développement des partenariats et des usages ».
La politique partenariale prendra tout son sens si les échanges de données localisées sont effectivement réalisés. Pour atteindre cet objectif, il faut donc avoir le même support géographique pour les différents intervenants, afin de rendre ces échanges fructueux.

 

 Un enjeu organisationnel : « participer à une administration rigoureuse de l’information géographique et développer leur usage ».
Face à la diversité des utilisateurs et des producteurs de l’information géographique, il devient nécessaire de mettre en place des procédures organisant sa production et son utilisation selon des standards.
C’est pourquoi, des critères de qualité deviennent indispensables aux données localisées, dès leur extraction. Ces informations supplémentaires permettent alors d’exploiter des données de sources différentes en toute sécurité par les utilisateurs pour mieux en maîtriser les limites.

 

 Un enjeu économique : « maîtriser ses besoins et chercher à rentabiliser les données ».

 

Les services de l’État, les collectivités territoriales et les services publics développent l’utilisation de l’information géographique, pour :

 

• Améliorer le service rendu aux usagers,

• Gagner en productivité,

• Accroître l’efficacité des politiques publiques.

 

L’information géographique concerne aussi toutes les entreprises dont l’activité a une dimension territoriale : transports, immobilier, tourisme, grande distribution, services aux entreprises et aux particuliers...

 

Elle représente un important potentiel de croissance économique et de créations d’emplois.